Imprimer cette page

communiqués psy

Labo en folie

Le chagrin, maladie mentale.

dans "Marianne" n° 776 du 3 au 9 mars 2012, p 43 coordonnée  par Guy Konopnicki et Clotilde Cadu.

Perdre un être cher est une épreuve délicate. Bientôt, ce pourrait carrément être une maladie qui se soigne à grand renfort d'antidépresseurs. La cinquième version du manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM), en cours d'élaboration, envisagerait en effet de diagnostiquer le deuil comme une forme" de dépression à traiter à coup de Prozac. Un marché infini (et juteux) pour l'industrie pharmaceutique qui, depuis quelques années médicalise nos émotions.

 "Médicaliser le chagrin, de manière à légitimer le traitement régulier par antidépresseur, par exemple, n'est pas seulement dangereusement simpliste, c'est aussi erroné"  note le revue médicale The Lancet.

Depuis sa première version dans les années cinquante, le nombre de maladies présentes dans le DSM a plus que doublé. Ainsi, la timidité est devenue la "phobie sociale" (et ça se soigne !).

D'ici peu, on nous dira que ces  "maladies" sont contagieuses ...



Page précédente : Communiqué 27/02/2006
Page suivante : Critique


Membre certifié PsY en mouvement

Gérard Guichardon

Psychéthérapeute

04 74 80 73 98 / 06 75 54 24 76
gerard.guichardon@psy-en-mouvement.fr
 
 Me rejoindre sur Google+  Me rejoindre du LinkedIn    

News

Une Causerie "PsY" à FRONTONAS