Imprimer cette page

Légende chinoise

Vieille légende chinoise.

Un paysan et son fils, avaient pour toute richesse un seul cheval.
Un jour, le cheval sauta la barrière et s’enfuit dans la campagne.

Tout le village compatissait :
« Quel malheur pour ces braves gens d’avoir perdu ce cheval qui était leur seule richesse… »

Et le paysan de répondre :
« Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Je ne sais pas. »

La semaine suivante, le cheval revint de lui-même à sa pâture, suivi d’une horde de trente chevaux sauvages.
Le fils sortit en hâte et ferma l’enclos.

Tout le village disait :
« Quel bonheur que le cheval soit parti, grâce à ce retour, les voilà maintenant très riches.

Et le paysan de répondre :
« Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Je ne sais pas. »

Quelques jours plus tard, en essayant de dompter l’un des chevaux, le fils fît une chute et se cassa une jambe.

Le village déplorait :
« Quel malheur que ces chevaux sauvages soient venus, le fils est à présent immobilisé. Qui va cultiver son champ maintenant? »

Et le paysan de répondre :
« Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Je ne sais pas. »

Dix jours plus tard, la guerre fut déclarée à la province voisine.
On enrôla tous les jeunes gens valides. Le fils ne fut pas appelé puisque sa jambe était brisée.

Et à nouveau, le village disait :
« Quel bonheur qu’il se soit cassé la jambe ! Sa vie sera sauve, malgré la guerre… »

Et le paysan avec sagesse de répondre encore :
« Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Je ne sais pas …. »


Page précédente : Philosophie
Page suivante : Légende hindoue


Membre certifié PsY en mouvement

Gérard Guichardon

Psychéthérapeute

04 74 80 73 98 / 06 75 54 24 76
gerard.guichardon@psy-en-mouvement.fr
 
 Me rejoindre sur Google+  Me rejoindre du LinkedIn    

News

Une Causerie "PsY" à FRONTONAS